Les âmes bossales

long métrage documentaire de François Perlier
(Corpus Films; tournage en Haïti)


Un groupe d’une trentaine d’individus le corps couvert de mélasse noire et portant des cornes de bœuf sur la tête déboulent dans la rue principale. L’air menaçant, ils font claquer leurs fouets bruyamment, ils crient, ils provoquent les passants tout en buvant au goulot de leurs flasques. Sur le drapeau noir porté par l’un des leurs on peut lire : « Group maské absoluman bosal » (Groupe 100% bossale). Certains ont des boulets aupied, d’autres des chaînes brisées aux poignets. Six d’entre eux balancent un cercueil au bout d’une corde, courant d’avant en arrière : ils demandent l’aumône pour enterrer lemort. Cet étrange ballet se déploie à travers la ville, semant la zizanie sur son passage, parmi les cris des badauds effrayés et le rythme endiablé des sonos. La pluie se met àtomber a verse. Ils écartent la foule et se lancent dans une ronde folle autour du cercueil.Ils se roulent dans les flaques d’eau, glissent et tombent les uns sur les autres dans une euphorie incontrôlée.  





 

Images

2020

Trance, Emilio Belmonte
L'homme aux schizomètres, Kevin Poezevara et Fred Uran
Coquette, Chris Nizou
I clap hands - Hugh Coltman, Elie Girard
Les dévastés, Emilie Lamoine
Contre toute lumière, Sylvain Beaulieu
Les âmes bossales, François Perlier
Sahara, la fureur et  l'oubli, Jean-Pierre Krief
Les murmures du palais, Pierre-Laurent Ledoux
Splendeurs et illusions, Xavier Liebard







Trance

long métrage documentaire d'Emilio Belmonte
(avec Jorge Pardo, Toumani Diabaté, Mark Guiliana, Edmar Castañeda, Niño Josele, Carlos Benavent ; tournage au Mali, Espagne, USA)


À 62 ans le musicien Jorge Pardo, père de la fusion Flamenco-Jazz, se lance un défi: rassembler les plus grands musiciens de flamenco et de jazz pour un concert unique, acceptant pour la première fois d'être lui même sur le devant de la scène (après avoir joué longtemps avec des stars comme Paco de Lucia ou Chick Corea). Avec sa flûte et son saxophone toujours en quête de la transe, c’est un véritable enjeu pour lui. Son voyage au quatre coins du monde, de l’Andalousie à New York, s'annonce rempli de moments exceptionnels, mais l’issue est incertaine. Ces rencontres avec des artistes hors pair vont révéler une quête très personnelle qui questionne son rôle comme musicien et la responsabilité de laisser des traces aux nouvelles générations.






Première année dehors, journal de bord

documentaire de Valérie Maans

Trois hommes sortent de prison, après avoir purgé des peines de 2 à 30 ans. La réalisatrice capte leur trajectoire leur première année dehors, sous la forme d’un journal de bord. Norbert, Raphaël, Yemine se confient sur les étapes de cette nouvelle vie. Tout en délicatesse, nous observons comment leurs projets se heurtent à une réalité sociale, affective et sanitaire et se transforment au fil de leur expérience du dehors.
Un film qui explore l’empreinte physique et psychique de l’incarcération et les enjeux qui se posent à la sortie de prison. Peut-on réapprendre à être libre ?

sur France inter
sur Slate



Errer

clip de kissdoomfate

you excite my energy / loosening me all the way down / to the ground / where you are / breathing in / particles of black soil / my eyes touch the clouds / hair waves in the liquid of outer space / where we wander together, forever / your body’s made of sandy cells / my body’s made of fiery rays / but we’ll wander together, forever / i listen for you in echoes of birds / and taste your sweet evaporated sweat / in the Aurora / you move inside of me now / if you disintegrate I’ll burn the sky / oceans, suns will wait to die / moving out of rhythm / moving out of rhythm