Contre toute lumière

documentaire de Sylvain Beaulieu et Nicolas Contant
(Corpus Films; SCAM/Brouillon d’un rêve)


“Clown, abattant dans la risée, dans le grotesque, dans l'esclaffement, le sens que contre toute lumière je m'étais fait de mon importance.”
A 26 ans, tandis que j’élevais seul ma fille de 5 ans, j'ai perdu la vue suite au déclenchement d’une maladie génétique. Le champ des possibles s'est alors rétracté à la mesure de la dévastation de mon champ visuel. Je percute les panneaux de circulation, je parle seul, j’embrasse la mauvaise personne. Je suis trompé par les miroirs, adepte des quiproquos, provocateur de dérapages mal contrôlés. Serai-je un clown sans masque ? Depuis que l'étiquette handicap me colle à la peau, je n’ai de cesse d’écarter mes barreaux. Contre toute lumière est un documentaire autobiographique qui invite à la dérision comme échappée belle.